Les nuages

|

le matin, lever de soleil. les nuages …

Obsession

|

obsession une ligne verticale qui traverse le ciel dans le noir de ma conscience

Pastel

|

Les cygnes blancs Sur le lac vert Sous le ciel bleu. Lever du soleil. Nicolae Sfetcu, 23.07.2017

Mihai Eminescu – Chez l’étoile

|

(Une tentative personnelle de traduire l’un des beaux poèmes du grand poète roumain Mihai Eminescu: La steaua.) Chez l’étoile Jusqu’à l‘étoile qui a brillé Est une distance si grande, Milliers d’années sont écoulées Pour que sa raie atteindre. Peut-être morte … Lire la suite

L’Albatros

|

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers, Qui suivent, indolents compagnons de voyage, Le navire glissant sur les gouffres amers. À peine les ont-ils déposés sur les planches, Que ces rois de l’azur, maladroits … Lire la suite

Tristesse d’Olympio

|

Les champs n’étaient point noirs, les cieux n’étaient pas mornes.  Non, le jour rayonnait dans un azur sans bornes  Sur la terre étendu,  L’air était plein d’encens et les prés de verdures  Quand il revit ces lieux où par tant … Lire la suite

L’hymne des fleurs

|

 Mille fleurs aux calices d’or,  Pétales bleus, pétales roses,  Violettes à peine écloses,  Pervenches qui naissez encor,  Par vous la brise est parfumée,  Par vous se constelle le sol,  Et le frais zéphyr dans son vol  Vous baise : ô … Lire la suite

Chant d’automne

|

I    Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres;  Adieu vive clarté de nos étés trop courts!  J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres  Le bois retentissant sur le pavé des cours.    Tout l’hiver va rentrer dans mon être: … Lire la suite

La forêt

|

Forêt silencieuse, aimable solitude,  Que j’aime à parcourir votre ombrage ignoré !  Dans vos sombres détours, en rêvant égaré,  J’éprouve un sentiment libre d’inquiétude !  Prestiges de mon coeur ! je crois voir s’exhaler  Des arbres, des gazons une douce … Lire la suite

L’abeille

|

Quelle, et si fine, et si mortelle,  Que soit ta pointe, blonde abeille,  Je n’ai, sur ma tendre corbeille,  Jeté qu’un songe de dentelle.    Pique du sein la gourde belle  Sur qui l’Amour meurt ou sommeille,  Qu’un peu de … Lire la suite

Les fleurs sauvages

|

Homme  Tu as regardé la plus triste et la plus morne de toutes les fleurs de la terre  Et comme aux autres fleurs tu lui as donné un nom  Tu l’as appelée Pensée.  Pensée  C’était comme on dit bien observé … Lire la suite

La fleur

|

Homme  Tu as regardé la plus triste la plus morne de toutes les fleurs de la terre  Et comme aux autres fleurs tu lui as donné un nom  Tu l’as appelée Pensée.  Pensée  C’était comme on dit bien observé  Bien … Lire la suite

1 2 3