» » » » » » Le papier peint jaune (6)

Le papier peint jaune (6)

Posté dans : Contes | 0

Sur un motif comme celui-ci, à la lumière du jour, il y a un manque de séquence, un défi à la loi, qui est irritant constant pour un esprit normal.

La couleur est assez hideuse, et assez peu fiable, et assez exaspérante, mais le modèle est torturant.

Vous pensez que vous l’avez maîtrisé, mais juste au moment où vous commencez à bien suivre, cela se transforme en un saut périlleux et vous voilà. Il vous gifle au visage, vous assomme et vous piétine. C’est comme un mauvais rêve.

Le motif extérieur est une arabesque fleurie, rappelant celle d’un champignon. Si vous pouvez imaginer un champignon vénéneux dans les articulations, une chaîne interminable de champignons vénéneux, bourgeonnant et poussant en convolutions infinies – pourquoi, c’est quelque chose comme ça.

C’est, parfois!

Il y a une particularité marquée à propos de ce papier, une chose que personne ne semble remarquer que moi-même, c’est-à-dire qu’elle change à mesure que la lumière change.

Quand le soleil entre par la fenêtre à l’est, je regarde toujours ce premier long rayon droit, il change tellement vite que je ne peux jamais y croire.

C’est pourquoi je le regarde toujours.

Au clair de lune – la lune brille toute la nuit quand il y a une lune – je ne saurais pas si c’était le même papier.

La nuit dans toute sorte de lumière, au crépuscule, à la lumière des bougies, à la lumière des lampes, et pire encore au clair de lune, ça devient des bars! Je veux dire le modèle extérieur que, et la femme derrière elle est aussi claire que possible.

Je ne me suis pas rendu compte depuis longtemps quelle était la chose montrée derrière, ce sous-motif sombre, mais maintenant je suis sûr que c’est une femme.

À la lumière du jour, elle est tamisée, calme. J’imagine que c’est le motif qui la maintient si immobile. C’est tellement déroutant. Ça me garde tranquille à l’heure.

Je me couche toujours autant. John dit que c’est bon pour moi et que je dors tout ce que je peux.

En effet, il a commencé l’habitude en me faisant m’étendre pendant une heure après chaque repas.

C’est une très mauvaise habitude, j’en suis convaincu, car vous voyez que je ne dors pas.

Et cela cultive la tromperie, car je ne leur dis pas que je suis éveillé – O non!

Le fait est que j’ai un peu peur de John.

Il a l’air très bizarre parfois, et même Jennie a un regard inexplicable.

Cela me frappe parfois, comme une hypothèse scientifique – que c’est peut-être le papier!

J’ai regardé John quand il ne savait pas que je le regardais, et je suis soudain entré dans la chambre avec les excuses les plus innocentes, et je l’ai surpris à plusieurs reprises REGARDER LE PAPIER! Et Jennie aussi. J’ai attrapé Jennie avec sa main sur lui une fois.

Elle ne savait pas que j’étais dans la chambre, et quand je lui ai demandé dans une voix calme, très calme, de la façon la plus modérée possible, ce qu’elle faisait avec le papier – elle s’est retournée comme si elle avait été surprise en train de voler et elle avait l’air très fâchée. Elle m’a demandé pourquoi je lui ferais peur afin!

Puis elle a dit que le papier tachait tout ce qu’elle touchait, qu’elle avait trouvé des smooches jaunes sur tous mes vêtements et sur ceux de John, et elle a souhaité que nous soyons plus prudents!

Cela ne semblait-il pas innocent? Mais je sais qu’elle étudiait ce motif, et je suis déterminé que personne ne le découvrira que moi-même!

La vie est beaucoup plus excitante maintenant que d’habitude. Vous voyez, j’ai quelque chose de plus à attendre, de regarder en avant, d’oberver. Je mange vraiment mieux, et je suis plus calme que d’habitude.

John est tellement content de me voir améliorer! Il a ri un peu l’autre jour, et a dit que je semblais être florissant malgré mon papier peint.

Je l’ai éteint en riant. Je n’avais pas l’intention de lui dire que c’était à cause du papier peint – il se moquerait de moi. Il pourrait même vouloir m’emmener.

Je ne veux pas partir maintenant jusqu’à ce que je l’ai découvert. Il y a une semaine de plus, et je pense que cela suffira.

Je me sens toujours mieux! Je ne dors pas beaucoup la nuit, car il est si intéressant de regarder les développements; mais je dors beaucoup dans la journée.

Pendant la journée, c’est fatigant et perplexe.

Il y a toujours de nouvelles pousses sur le champignon et de nouvelles nuances de jaune partout. Je ne peux pas les compter, bien que j’aie essayé consciencieusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *