Home » Articole » FR » Art » Littérature » Contes de fées indiens » Le serpent qui donne d’or

Le serpent qui donne d’or

Le serpent qui donne d'orMaintenant, dans un certain endroit, il a vécu un brahmane nommé Haridatta. Il était un fermier, mais le retour apporté de son travail était pauvre. Un jour, à la fin des heures chaudes, le Brahman, vaincu par la chaleur, se coucha sous l’ombre d’un arbre pour avoir un assoupissement. Tout à coup, il a vu un grand cobra rampant sur une fourmilière près de sa main. Donc, il pensait à lui-même, «Bien sûr cela est la divinité gardienne du champ, et je n‘ai jamais prosternés devant lui. Voilà pourquoi mon élevage est en vain. Je vais à la fois aller et payer mes respects à elle.»

Quand il a décidé ça, il a pris un peu de lait, l’a versé dans un bol, et est allé à la fourmilière, et dit à haute voix: «O Gardien de ce champ! Pendant tout ce temps, je ne savais pas que vous habitiez ici! Voilà pourquoi je n’ai pas encore payé mes respects à vous, priez pardonnez-moi». Et il posa le lait vers le bas et est allé à sa maison. Le lendemain matin, il est venu et a regardé, et il a vu un denar d’or dans le bol, et à partir de ce moment tous les jours la même chose a eu lieu: il a donné du lait au serpent et a trouvé un denar d’or.

Un jour, le Brahman a dû aller au village, et il ordonna à son fils de prendre le lait à la fourmilière. Le fils a apporté le lait, l’a mis bas, et est rentré chez lui. Le lendemain, il est allé à nouveau et a trouvé un denar, donc il pensait à lui-même: «Cette fourmilière est sûrement plein de denars d’or, je vais tuer le serpent, et prends tout pour moi-même.» Donc, le lendemain, alors qu’il donnait le lait au serpent, le fils du Brahman l’a frappé sur la tête avec un bâton. Mais le serpent a échappé à la mort par la volonté du destin, et dans une rage a mordit le fils du Brahman avec ses crocs acérés, et il tomba mort à la fois. Son peuple a soulevé pour lui un bûcher non loin du terrain et l’ont brûlé en cendres.

Deux jours après, son père est revenu, et quand il a appris le sort de son fils, il a été affligée et a pleuré. Mais après un certain temps, il a pris le bol de lait, est allé à la fourmilière, et a loué le serpent d’une voix forte. Après un long temps, le serpent est apparu, mais seulement avec sa tête hors de l’ouverture de la fourmilière, et a parlé au Brahman: «Ç‘est la cupidité qui vous amène ici, et vous fait même oublier la perte de votre fils. Dès ce moment l‘amitié entre nous est impossible. Votre fils m’a frappé dans son ignorance jeune, et je l’ai mordu à mort. Comment puis-je oublier le coup de massue? Et comment pouvez-vous oublier la douleur et le chagrin de la perte de ton fils?» En parlant ainsi, il a donné le Brahman une perle coûteuse et a disparu. Mais avant qu’il est parti, il a dit: «Revenez pas plus.» Le Brahman a pris la perle, et est rentré chez lui, maudissant la folie de son fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *