Home » Articole » FR » Art » Littérature » Mythes de la nature » L’HISTOIRE DES PREMIÈRES ÉMERAUDES

L’HISTOIRE DES PREMIÈRES ÉMERAUDES

Posté dans : Mythes de la nature 0

Émeraudes

Dans les jours d’il ya longtemps il y avait un temps où il n’y avait pas d’émeraudes sur la terre. Les hommes savaient où trouver d’autres pierres précieuses. Ils pouvaient obtenir des perles et des diamants, mais personne n’avait jamais vu une émeraude, parce que les émeraudes étaient cachées dans le lit de la mer, loin au-dessous des vagues.

Le roi de l’Inde avait beaucoup de choses précieuses, et il était toujours désireux d’en obtenir d’autres. Un jour, un étranger s‘est tenu devant sa porte, et quand le roi est sorti, il a écrié: «Ô roi, vous avez beaucoup de choses précieuses. Voulez-vous avoir la plus belle chose de la terre, l’air ou l’eau?»

«Oui, en vérité,» a dit le roi. «Qu’est-ce que c’est?»

«C’est un vase fait d’une pierre d’émeraude,» a répondit l’étranger.

«Et qu’est-ce que c’est une pierre émeraude?» a demandé le roi.

«C’est une pierre que personne sur la terre n’a jamais vue,» dit l’étranger. «Il est plus vert que les vagues de la mer ou les feuilles de la forêt.»

«Où est le vase merveilleux?» a écrié vivement le roi.

«Où les vagues de la mer ne roulent jamais», a été la réponse, mais quand le roi s’est apprêté à demander où il était, l’étranger était parti.

Le roi a demandé à ses trois sages où les vagues de la mer ne roulaient jamais. L’un a dit: «Dans la forêt;» un autre a dit: «Sur la montagne;» et le dernier a dit: «Dans la mer où l’eau est la plus profonde.»

Le roi a réfléchi longuement à ces réponses des sages. Enfin, il a dit: «Si le vase d’émeraude avait été dans la forêt ou sur la montagne, on l’aurait trouvé bien avant, je crois que c’est dans les eaux les plus profondes de la mer.»

Ce roi de l’Inde était un grand magicien. Il est allé à la mer, et là il a chanté beaucoup de chants magiques, car il s’est dit: «Je n’ai pas de plongeur qui puisse aller au lit de la mer, mais souvent la magie fera ce qu’un plongeur ne peut pas faire.»

Le roi du monde sous l’eau possédait le beau vase, mais quand il a entendi les chansons il savait qu’il devait l’abandonner. «Prenez,» dit-il aux esprits qui vivent dans l’eau la plus profonde. «Apportez-le au roi de l’Inde, les esprits de l’air essaieront de vous enlever, mais voyez que cela va en toute sécurité au roi dont la magie l’a appelé de la mer.»

Les esprits de la mer s’est élevé des vagues portant le précieux vase.

«C’est le nôtre, c’est le nôtre,» ont écrié les esprits de l’air. «Le roi de l’Inde ne l’aura jamais.» Les esprits de l’air et les esprits de l’eau ont combatu ensemble. «Quelle terrible tempête!» ont écrié les gens sur la terre. «Voyez comment la foudre tourne à travers le ciel, et entendez le tonnerre rouler de montagne en montagne!» Ils se sont caché dans la terreur, mais ce n’était pas une tempête, ce n’étaient que les esprits qui se battaient pour le vase d’émeraude.

Un des esprits de l’air l‘a porté enfin au-dessus du sommet de la plus haute montagne. «C’est à moi,» s’écria-t-il. «Jamais,» dit un esprit de l’eau, et il l’a attrapé et l’a jeté avec colère contre le sommet rocheux de la montagne. Il est tombé en centaines de morceaux.

Il n’y avait pas de vase comme celui-ci à l’est ou à l’ouest, au nord ou au sud, et ainsi le roi de l’Inde n’a jamais eu un vase d’émeraude; mais des morceaux du vase jeté contre la montagne sont venu toutes les émeraudes qui sont maintenant sur la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *