Home » Articole » FR » Art » Littérature » Mythes de la nature » L’HISTOIRE DES PREMIÈRES FOURMIS

L’HISTOIRE DES PREMIÈRES FOURMIS

Posté dans : Mythes de la nature 0

Fourmis

«Ce pot est plein de chair fumée,» dit une voix.

«Ceci a du poisson, ceci est plein de miel, et ceci est presque en train de couler d’huile,» dit une autre voix. «Nous aurons tout ce dont nous avons besoin pour manger pendant de nombreux jours.»

Ce sont les mots qu’un villageois revenant à la maison de son travail a entendu dire sa mère et sa soeur.

«Ils ont souvent joué des tours sur moi,» se dit-il, «et maintenant je vais jouer un sur eux.» Alors il est entré dans la maison et dit: « Mère, j’ai trouvé que j’ai un odorat merveilleux, et par son aide je peux trouver tout ce qui est caché.»

«C’est une histoire merveilleuse,» s’écria la sœur.

«Si vous pouvez me dire ce qu’il y a dans ces pots,» dit sa mère, «je vais vous croire un magicien, Qu’est-ce que c’est maintenant?»

«Ici ç’est de la chair, ici du poisson, ici du miel, et ce pot est plein d’huile,» dit l’homme.

«Je n’ai jamais entendu parler d’une telle merveille de toute ma vie,» s’écria la mère; et le matin elle a appelé ses amis et a dit: «Pensez à ce quel odorat merveilleux a mon fils! … Il m’a dit ce qu’il y avait dans ces pots quand ils étaient fermés.»

Il ne fallut pas longtemps avant que le peuple partout dans le pays ont entendu parler de l’homme merveilleux, et un jour le mot est venu que le roi voulait le voir tout de suite.

L’homme a eu peur, car il ne savait pas ce qui allait lui arriver, et il avait encore plus peur quand le roi a dit: «Une perle est perdue que j’avais dans ma main hier soir. Ils disent que vous pouvez trouver des choses qui sont perdues Trouvez ma perle, ou votre tête sera perdue.»

Le pauvre homme sortit dans la forêt. «Oh, comme je voudrais ne pas avoir essayé de jouer des tours», gémit-il. «Alors cette douleur affligée, cette affliction funeste, ne m’auraient pas surgi.»

– S’il vous plaît, ne dites pas au roi, dit deux voix à l’ombre des arbres.

Le pauvre homme sortit dans la forêt. «Oh, comme je voudrais ne pas avoir essayé de jouer des tours», gémit-il. «Alors cette douleur affligée, cette affliction funeste, ne m’auraient pas surgi.»

«S’il vous plaît, ne dites pas au roi,» dit deux voix à l’ombre des arbres.

«Qui êtes-vous?» a demandé l’homme.

«Oh! Vous devez nous connaître bien,» dit un homme qui sortait dans la lumière. «Mon nom est Douleur, et cet homme derrière l’arbre est nommé Affliction, mais s’il vous plaît ne dites pas au roi. Nous allons vous donner la perle, voilà, vous avez appelé nos noms, et nous avons vu que vous nous connaissiez. Oh, je regrette d’être un voleur!

L’homme a donné la perle au roi, et rentra chez lui, voulant que personne ne lui parlerait plus de son odorat.

En trois jours, il est venu un mot de la reine qu’il vienne à elle. Elle pensait que son pouvoir n’était qu’un truc, et, pour l’attraper, elle avait mis un chat dans un sac et le sac dans une boîte.

Quand l’homme est venu, elle a demandé brusquement, «Qu’est que ç’est dans cette boîte? Dites-moi la vérité, ou vous allez perdre votre tête.»

«Que vais-je faire?» Pensa l’homme, «Le chat mort est sur moi». Il ne se rappelait pas qu’il était devant la reine, et il répéta à demi-voix un vieux dicton: «Le chat ensaché meurt bientôt».

«Qu’est-ce que c’est ça?» s’écria la reine.

«Le chat ensaché meurt bientôt,» répéta l’homme avec une grande terreur.

«Vous êtes un homme merveilleux,» dit la reine. «Il ya vraiment un sac dans la boîte et un chat dans le sac, mais personne d’autre que moi-même ne le savait.»

«Ce n’est pas un homme, c’est un dieu,» s’écria le peuple, «et il doit être dans le ciel et vivre parmi les dieux;» alors ils l’ont jeté vers le ciel. Sa main était pleine de terre, et quand la terre retombait, ce n’était plus la terre, mais une poignée de fourmis. Les fourmis ont un odorat merveilleux, et c’est parce qu’elles sont tombées de la main de cet homme qui a été jeté dans le ciel pour vivre parmi les dieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *