Home » Articole » FR » Art » Littérature » Mythes de la nature » L’HISTOIRE DES PREMIERS PAPILLONS

L’HISTOIRE DES PREMIERS PAPILLONS

Posté dans : Mythes de la nature 0

Papillons

Le Grand Esprit a pensé: «Tantôt je ferai les hommes, mais d’abord je vais faire une maison pour eux. Il doit être très lumineux et beau. Il doit y avoir des montagnes et des prairies et des forêts, et à tout cela doit être les eaux bleues de la mer.»

Comme le Grand Esprit avait pensé, ce qu’il fit. Il a donné à la terre un manteau doux écologique. Il a fait les prairies belle avec des fleurs. Les forêts étaient claires avec des oiseaux de toutes les couleurs, et la mer était la maison des merveilleuses créatures marines. «Mes enfants vont adorer les prairies, les forêts et les mers», pensait-il, «mais les montagnes regardent sombres et froids. Ils sont très chers pour moi, mais comment vais-je faire mes enfants aller à eux et ainsi apprendre à les aimer?»

Le Grand Esprit a pensé longtemps à la montagne. Enfin, il a fait beaucoup des petites pierres brillantes. Certains étaient rouge, certains bleu, certains vert, certains jaune, et certains étaient brillants de toutes les belles couleurs du bel arc en ciel. «Tous mes enfants vont adorer ce qui est beau,» pensait-il, «et si je cache les pierres brillantes dans les coutures des rochers des montagnes, les hommes viendra les trouver, et ils vont apprendre à aimer mes montagnes.»

Lorsque les pierres ont été faites et le Grand Esprit regardaient leur beauté, il dit: «Je ne vais pas vous cacher tout dans les coutures des rochers. Certains d’entre vous serai dans le soleil, de sorte que les petits enfants qui ne peuvent pas aller sux montagnes verront vos couleurs.» Puis le Vent du sud est venu, et comme il est allé, il a chanté doucement des forêts tachetées de lumière et d’ombre, des oiseaux et leurs nids dans les arbres feuillus. Il a chanté des longues journées d’été et la musique des eaux battant sur le rivage. Il a chanté de la lune et des étoiles. Toutes les merveilles de la nuit, toute la beauté de la matinée, étaient dans sa chanson.

«Mon cher Vent du sud,» a dit le Grand Esprit, «voici quelques belles choses pour porter avec vous chez votre maison d’été. Vous les aimerez, et tous les petits enfants les aimerez.» A ces mots du Grand Esprit, toutes les pierres avant lui ont remué avec la vie et se sont soulevées sur des ailes multicolores. Elles battirent loin dans le soleil et le vent du sud a chanté pour eux comme elles sont allés.

Il était donc que les premiers papillons sont venus d’une belle pensée du Grand Esprit, et leurs ailes étaient toutes les couleurs des pierres brillantes qu’il ne voulait pas les cacher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *