» » » » » » Phénomènes

Phénomènes

Posté dans : Réalité | 0
Phénomènes de la chambre des nuages
Sursa https://en.wikipedia.org/wiki/File:Cloud_chamber_bionerd.jpg

(Phénomènes de la chambre des nuages. Les scientifiques utilisent des phénomènes pour raffiner certaines hypothèses et parfois pour réfuter une théorie. )

Les phénomènes sont souvent, mais pas toujours, compris comme des «choses qui apparaissent» ou des «expériences» pour un être sensible, ou en principe peuvent l’être.

Le terme est entré dans son usage philosophique moderne par Emmanuel Kant, qui l’a opposé au noumène. Contrairement à un phénomène, un noumène ne peut pas être observé directement. Kant a été fortement influencé par Gottfried Wilhelm Leibniz dans cette partie de sa philosophie, dans laquelle le phénomène et le noumène sont des termes techniques interdépendants. Sextus Empiricus, ancien philosophe pyrrhoniste grec, a également utilisé le terme «phénomène» et «nouménon» comme termes techniques interdépendants.

Usage philosophique moderne

Dans l’usage philosophique moderne, le terme «phénomènes» en est venu à signifier «ce qui est expérimenté est la base de la réalité». Dans la Thèse inaugurale, Sur la forme et les principes du monde sensible et intelligible d’Immanuel Kant (1770), Kant part du principe que l’esprit humain est limité au monde logique et ne peut donc interpréter et comprendre les événements qu’en fonction de leur apparence physique. Il a écrit que les humains ne pouvaient déduire que ce que leurs sens permettaient, sans toutefois faire l’expérience de l’objet lui-même. Ainsi, le terme phénomène désigne tout incident qui mérite une enquête, en particulier les événements particulièrement inhabituels ou d’une importance particulière. Selon l’encyclopédie Columbia, «les philosophes modernes ont utilisé le «phénomène» pour désigner ce qui est appréhendé avant que le jugement ne soit appliqué.» Cela peut ne pas être possible si l’observation est chargée de théorie.

Scientifique

Comparaison entre une flamme de bougie sur Terre (à gauche) et dans un environnement de microgravité(Comparaison entre une flamme de bougie sur Terre (à gauche) et dans un environnement de microgravité tel que celui trouvé sur la Station spatiale internationale (à droite). Le même phénomène de combustion est observé, mais différents formes et phénomènes de coloration sont également observés.)

En usage scientifique, un phénomène est tout événement observable, même s’il est courant, même s’il nécessite l’utilisation d’instruments pour observer, enregistrer ou compiler des données le concernant. Par exemple, en physique, un phénomène peut être décrit par un système d’informations lié à la matière, à l’énergie ou à l’espace-temps, telles que les observations d’Isaac Newton sur l’orbite de la lune et la gravité, ou les observations de Galileo Galilei sur le mouvement d’un pendule.

On peut trouver un autre exemple de phénomène scientifique dans l’expérience des sensations des membres fantômes. Plus de 70% des personnes amputées font état de cet événement, la sensation de sentir dans les membres amputés. Bien que le membre ne soit plus présent, ils signalent encore des sensations. C’est un événement extraordinaire qui défie toute logique typique et a suscité beaucoup de curiosité dans les domaines médical et physiologique.

La combustion d'une allumette
Sursa https://en.wikipedia.org/wiki/File:Streichholz.jpg

(La combustion d’une allumette est un événement observable, et donc un phénomène.)

Mécanique

Un phénomène mécanique est un phénomène physique associé à l’équilibre ou au mouvement d’objets.

Quelques exemples sont le berceau de Newton, les moteurs et les doubles pendules.

Groupe et social

Les phénomènes de groupe concernent le comportement d’un groupe particulier d’entités individuelles, généralement des organismes et plus particulièrement des personnes. Le comportement des individus change souvent dans le cadre d’un groupe de différentes manières, et un groupe peut avoir ses propres comportements impossibles à adopter pour un individu en raison de la mentalité de groupe.

Les phénomènes sociaux s’appliquent particulièrement aux organismes et aux personnes dans la mesure où les états subjectifs sont implicites dans le terme. Les attitudes et les événements propres à un groupe peuvent avoir des effets au-delà du groupe et être soit adaptés par la société au sens large, soit considérés comme aberrants, punis ou rejetés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *